Un congrès pour les maires

Le congrès des maires s’est ouvert aujourd’hui avec une tension palpable relative entre autre à la baisse des subventions pour les collectivités territoriales.

Trois jours, 15.000 élus locaux et la moitié des ministres pour débattre et tenter de retrouver un certain dialogue entre les collectivités territoriales et l’exécutif qui coupe régulièrement dans les dépenses. Il faut dire que sur ses six premiers mois d’exercice, le gouvernement n’a rien fait pour plaire aux collectivités qu’il s’agisse de la baisse des aides personnalisées au logement, de la suppression des emplois aidés ou encore de l’exonération progressive de la taxe d’habitation.

Ce congrès va donc être le moment de discuter de nombreux sujets d’actualité comme la vulnérabilité des territoires causé par les changements climatiques, les politiques de financement des localités ou encore la place de la femme dans les exécutifs locaux.

Le financement des collectivités

En matière de finance, dans son dossier de presse l’AMF (association des maires de France) pointe du doigt les différentes annonces gouvernementales qui ne font qu’aggraver la crainte du manque de financement pour les collectivités territoriales, notamment avec la demande d’une économie de dix à treize milliard d’euros.

« de multiples annonces gouvernementales se sont avérées en totale contradiction avec les principes de confiance, de dialogue et de transparence affirmés par l’exécutif lors de l’installation de la CNT. Par ailleurs, de nombreuses mesures inscrites dans le projet de loi de finances pour 2018 et le projet de loi de programmation des finances publiques 2018-2022, contribuent à aggraver le contexte juridique et financier des collectivités »
CNT : conférence nationale des territoires

Il sera donc question de savoir comment gérer et donc moins dépenser ainsi que de la refonte de la fiscalité des bloc communaux ou autrement dit, trouver d’autre moyen de faire rentrer de l’argent dans les caisses.

Favoriser le civisme et la citoyenneté

permettre à tout citoyen de jouir de leur droit civil en matière de droit politique (droit de vote, de se présenter sur les listes électorales, …). Le papier précise l’importance de l’implication de la population dans la vie des territoires et cite pour l’exemple les conseil municipaux de jeunes et d’enfants.
« A ce titre, l’expérience des conseils municipaux d’enfants et de jeunes […] Le témoignage de plusieurs de ces jeunes engagés devrait rendre confiants en l’avenir de la démocratie communale »
Dossier de presse AMF
L’atelier va également permettre au maire de débattre sur les différentes solutions en matière de salubrité publique (déchet dans les rues, tapage nocturne, affichage sauvage, …). Faut-il faire de la prévention, de la sensibilisation ou plus de verbalisation ?

 

D’autres sujets non moins intéressant seront abordés lors de ce congrès, notamment des ateliers sur l’alimentation durable, les jeux olympique de Paris.
Si ce congrès devrait apporter une bonne dose d’informations, nous verrons dans un prochain article ce qui en ressort, si toute fois le président réussis à réellement rassurer les collectivité, de plus, un article sur les conseils municipaux de jeunes sortira également dans quelques jours.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*