Des transports gratuits, c’est possible ?

© Benoit Dupont lien instagram

En moyenne, en France, 10% du budget des ménages est utilisé pour les automobiles, soit 4300€ par ménage. Et si la solution était de rendre gratuit les transports en commun?

Pour comprendre la possibilité de mettre en place la gratuité des transports en commun, nous allons analyser le fonctionnement d’un organisme chargé d’organiser les transports publics. Partons donc à Lyon pour voir le fonctionnement du Sytral.

Les chiffres du Sytral

Le versement transport

Pour 2018, le Sytral prévoit de réaliser 888 millions d’euros de recettes. La plus grande partie, 39%, sera obtenue via le « versement transport« .

Ce versement est une taxe due par les entreprises de plus de onze salariés. La taxe est assise sur les salaires et un taux est déterminé par le Sytral en fonction des agglomérations.

Ainsi, chaque année, près de 350 millions sont versés par les entreprises de la métropole pour assurer les transports. Cette taxe est d’ailleurs justifiée par le fait que de nombreux salariés se rendent au travail en transport en commun et que les entreprises doivent participer au fonctionnement de ces transports. Cette contribution ne remet pas en cause le remboursement du prix de l’abonnement de 50%.

Clients et publicités

Juste en dessous, on retrouve l’argent obtenu en vendant des tickets et autres abonnements. Ces chiffres incluent également les revenus tirés de la publicité dans les transports mais ils représentent une part faible.

C’est ainsi 245,8 millions par an qui entrent dans les caisses. La part des clients et du versement transport atteint ainsi deux tiers des recettes de l’organisme.

Le reste

Les collectivités territoriales (métropole, région, etc.) apportent également une aide financière pour faire fonctionner les transports de la métropole.

Les emprunts permettraient « d’équilibrer le budget, avant l’affectation du résultat sur exercices antérieurs. ».

Enfin le reste est composé de dotation de l’Etat et d’autres petites choses sans grande importance.

Les dépenses prévues pour 2018 sont alignées sur les recettes avec un budget de 888 millions d’euros estimés.

L’exploitation des réseaux

Ces dépenses servent à payer, en grande partie, le personnel. Enfin, en réalité, cet argent est utilisé pour payer les entreprises qui embauchent, le Sytral ayant mis en place une délégation de service public (DSP) pour ces services.

L’exploitation des réseaux devrait coûter, en 2018, 500 millions d’euros.

Les dépenses d’équipement

Ces dépenses réunissent, d’une part l’extension d’offres et d’autre part l’entretiens du patrimoine et le renouvellement et l’adaptation des véhicules.

La charge de la dette

Le Sytral est endetté à hauteur de 782,1 millions d’euros, en 2018 c’est ainsi 99 millions qui seront utilisés pour payer les intérêts et réduire le capital d’endettement.

Mais alors, comment fait-on pour que les transports soient gratuits

Campagne TCL 2017 anti-fraude. DR

La gratuité des transports est un choix politique. Depuis plusieurs années, la ville d’Aubagne a fait le choix de rendre les déplacements en bus gratuit. Mais alors, comment font-ils ? Et bien, dans cette ville, ce sont les entreprises qui financent les bus via le fameux « versement transport« .

Pour l’exemple du Sytral à Lyon, il faudrait augmenter cet impôt de 70% pour palier au manque à gagner que pourrait provoquer la gratuité des transports.

Notons tout de même que la gratuité permettrait également de faire des économies : Il ne faudrait plus imprimer de billets ou faire de campagne anti-fraude comme celle ci-dessus. De plus, la gratuité des transports permettrait également aux entreprises de ne plus devoir rembourser la moitié du prix de l’abonnement.

Sources

INSEE : Depuis 2008, la consommation automobile pâtit de la crise économique

Finance – Sytral 

Versement transport – Sytral

Se déplacer en bus à Aubagne

Photographie en une de Benoit Dupont (twitter   instagram)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*